Visuel du bouquet de services académiques

Informatique et sciences du numérique

Choix d’un langage de programmation pour l’ISN

L’enseignement d’ISN impose le choix difficile d’un langage de programmation. Cette série d’articles propose une petite liste de langages possibles, en adéquation avec le programme.

Contexte

La partie Langages et programmation du programme impose à l’enseignant d’ISN de choisir un langage de programmation. Ce langage doit servir de support à l’apprentissage de la programmation, mais aussi permettre d’illustrer et de mettre en situation les élèves sur les 3 autres parties du programme.

En pratique, les thèmes étudiés au cours de l’année et les expériences personnels des élèves, permettront d’aborder d’autres langages de programmation et de description. Cependant le choix d’un langage de référence est essentiel pour les élèves possédant une faible expérience en programmation.

Contraintes

Le programme impose déjà quelques contraintes pour le choix du langage :

[...] L’enseignant choisit un langage de programmation selon les critères suivants : simplicité d’utilisation, liberté d’installation, présence d’outils associés, existence d’une communauté d’utilisateurs et de bibliothèques facilitant le développement. [...]

À part la simplicité d’utilisation, qui est très subjectives, ce texte met en évidence la nécessité de travailler avec des logiciels libres, seuls à même de répondre aux 4 autres critères. Certains éditeurs proposent gratuitement leurs logiciels, mais bien souvent avec des bibliothèques ou des outils payants, et avec une communauté d’utilisateur plus restreinte.

D’autres critères vont aussi guider ce choix :

  • l’expérience propre de l’enseignant ;
  • le langage utilisé en mathématiques pour l’algorithmique en classes de seconde, première et terminale ;
  • la présences dans l’établissement de personnes ressources (par exemple, des enseignants en BTS).

Un denier point à prendre en considération est la modernité des langages. l’informatique évolue vite, et les langages sur lesquels de nombreux enseignants ont appris à programmer sont aujourd’hui obsolètes ou dépassés.

Conclusions

Critères à retenir :

  • langage moderne ;
  • basé sur des logiciels libres ou gratuits ;
  • bonne documentation disponible sur internet ;
  • existence d’outils de développement simples ;
  • existence d’une large bibliothèque.
  • expérience de l’enseignant et usages dans l’établissement

Les articles suivants présentent la fiche d’identité de différents langages et les évaluent au regard des ces critères, afin d’aider les enseignants d’ISN à choisir en toutes connaissances de cause.

Langages utilisables en ISN [1]

Langages éventuellement utilisables en ISN

  • C++

Langages à éviter pour ISN

  • Basic
  • Fortran
  • Pascal et Turbo-Pascal
  • Perl
  • tous les langages fonctionnels (la série des *AML, Lisp, Haskell, Eiffel...)
Mise à jour : 18 juin 2012